LES CIRCUITS COURTS

Publié le : 05/10/2017 11:11:31 | Catégories : Le journal

LES CIRCUITS COURTS

Manger sainement, créer du lien social, répartir plus équitablement les richesses sont autant de sujets qui nourrissent notre actualité. Sous les feux des projecteurs, notre façon de consommer et ses implications sociétales, sociales et environnementales. Dans ce contexte, les circuits courts font parler d’eux, ils imposent leur vision des choses et s’imposent progressivement comme un mode de distribution et de consommation alternatif.

Remis au goût du jour, ils aiguisent notre appétit !

Les circuits courts, une expression pour désigner un système qui prévalait il y a quelques décennies, avant-guerre plus précisément. Pas si lointain donc, mais progressivement négligés au profit du système agro-alimentaire globalisé.

Les circuits courts, dans sa définition la plus stricte, indiquent un seul intermédiaire au plus entre producteurs et consommateurs. Au delà de ce postulat de départ, l’expression revêt bien d’autres aspects. En effet, au delà de l’importance de manger des produits frais de qualité, les circuits courts ont à coeur de créer du lien social, de restaurer la confiance entre producteurs et consommateurs, de tisser des relations étroites entre les villes et les campagnes. Il s’agit de mettre non seulement de l’authenticité dans nos assiettes mais également de la convivialité dans nos rapports. En effet, quoi de plus sympathique que de rencontrer des agriculteurs passionnés par leur métier, heureux de transmettre leurs savoirs. Et nous, ravis d’élargir nos connaissances et apprécier les saveurs de produits authentiques.

Une relation gagnante-gagnante, également d’un point de vue financier, avec une répartition plus juste des richesses par la suppression de plusieurs intermédiaires et par voie de conséquence une valorisation et une rémunération juste du travail de nos agriculteurs.

Circuit court, c’est aussi privilégier le fonds à la forme, et non l’inverse, autrement dit c’est se conformer à une exigence du goût et non à celle du calibre ou de la couleur des fruits et des légumes. En misant sur les saveurs, c’est bien moins de gaspillage !

Alors simplement, ayons du bon sens, profitons de la richesse de nos terroirs, consommons sainement et localement !

 

 

Partager ce contenu



Vous devez être enregistré

Cliquez ici pour vous enregistrer

Ajouter un commentaire